INTRODUCTION

Il y a 3 ans, à quelques semaines de la mise en place officielle d’une Métropole imposée contre l’avis du plus grand nombre, Gaby Charroux, s’est porté candidat à la présidence de la Métropole Aix-Marseille Provence. L’objectif de cette candidature n’avait qu’une seule ambition : dessiner une feuille de route de la Métropole.

Tout en formulant de vives critiques contre les réformes territoriales imposées aux collectivités, il ne s’est jamais contenté de les dénoncer. Il a fait de nombreuses propositions sur la gouvernance de l’institution, sur ses modes de gestion et dans la répartition des compétences entre la Métropole et les territoires. Ce projet alternatif s’est concrétisé dans son livre « Métropole, un autre chemin ». Pourtant, après 3 ans d’existence de l’institution, la feuille de route métropolitaine n’existe toujours pas.

Aujourd’hui, dans une conjoncture toujours aussi trouble et opaque, et alors que se pose la question d’une fusion avec le Conseil Départemental, M. Charroux constate, comme c’était prévisible, le fiasco de la Métropole. « Si rien ne change rapidement, elle va tomber dans le précipice. ».

Les représentants de l’État semblent manifestement disposés à travailler avec les maires et la présidente du Département pour réfléchir à l’optimisation d’une organisation territoriale nouvelle et simplifiée. Monsieur le Préfet a, pour sa part, indiqué publiquement « qu’il serait nécessaire d’y réfléchir tous ensemble » et qu’il était « preneur de toutes propositions et suggestions », y compris en intégrant la spécificité du Pays d’Arles.

Reconnu pour son combat sur le territoire, la constance de ses convictions, son regard critique et constructif, le président du Pays de Martigues a été sollicité récemment par le Préfet de Région, afin de dessiner les contours d’une autre Métropole.

Dans « Manifeste pour une nouvelle Métropole », il réaffirme sa vision d’une Métropole humaine et solidaire ; une Métropole recentrée sur 5 compétences structurantes, qui laisse aux conseils de territoire et aux communes la gestion des compétences de proximité.

Au sein du « Manifeste pour une nouvelle Métropole », Gaby Charroux dresse une liste de 10 propositions d’urgence pour sortir de la crise.

« La Métropole n’a pas emprunté le chemin que j’espérais, il y a 3 ans. Elle s’est limitée à suivre les errances qu’une mauvaise loi lui avait destinées.

Trois ans après, une issue, un autre chemin sont encore possibles pour une Métropole humaine, solidaire et respectueuse des Territoires, des femmes et des hommes qui y ont été élus et des populations qui y vivent. C’est le sens des propositions que les élus, les fonctionnaires des Territoires, ceux de l’administration métropolitaine ou encore les citoyens peuvent s’approprier et mettre en débat.

Il faut modifier la loi. Il y a urgence. »

Gaby Charroux